Actualités 2017

Vous êtes ici

Un chantier bénévole pour renouveler la saulaie arborescente

04/11/2017

Nous étions 10 dont 9 membres de l'Union des Pêcheurs du Bourbonnais à participer à une opération de plantation de boutures de saule blanc ce samedi 4 novembre.

De vieux saules affaiblis par des conditions de vie difficile ont été victimes des coups de vents hivernaux. Cet habitat d'intêret communautaire est un refuge et un lieu de frayère pour les poissons. C'est une des raisons qui a permis d'impliquer les pêcheurs pour une opération en 2 temps, rendue possible par le très bas niveau de la retenue :

- prélèvement de boutures sur les arbres en place,

- plantation sur la zone au milieu des arbres tombés et en continuité des bouquets existants pour étendre l'habitat.

Au total, 170 boutures ont été plantées dans une ambiance très conviviale.

Les jeunes pousses seront suivies afin d'étudier le taux de reprise. L'opération pourra être renouvelée l'an prochain si nécessaire.

 

 

Le niveau très bas de la Tardes dévoile ses secrets

27/10/2017

En cette fin du mois d'octobre, la Tardes n'est plus qu'un petit ruisseau qui serpente au milieu d'espaces enherbés. Le paysage tranche avec les grandes eaux stagnantes au niveau de la retenue de Rochebut.

Au fur et à mesure que le niveau baisse, les berges sont colonisées par une communauté de gazon d'intérêt communautaire. Il s'agit des communautés annuelles mésotrophiques à eutrophiques, de bas niveau topographique, planitiaires d'affinités continentales des Isoeta-Juncetea, communément appelées "gazon amphibie" (3130-3).

Identifié très ponctuellement en 2010 sur environ 1 000 m², les derniers levés, confirmés par les relevés botaniques du CBNMC indiquent une surface totale de 58 000 m² principalement sur Dorgues avec une petite surface sur la queue de Richeboeuf. C'est sans conteste la plus grande station du Limousin de cet habitat très rare.

Cette extension est le résultat des mesures de protection mises en place depuis 2009 (blocage rocheux dans le cadre d'un contrat Natura 2000).

Gazon amphibie

 

 

De nouveaux habitats d'intérêt communautaire identifiés

27/10/2017

Les campagnes de terrain de cette fin d'été et début d'automne ont permi de valider plusieurs habitats d'intérêt communautaire :

1) Rivières des étages planitiaire à montagnard avec végétation du Ranunculion fluitantis et du Callitricho-Batrachion (3260)

Il s'agit d'herbiers de renoncules présents dans le Cher au niveau du Gué de Sellat et de l'ancien passage à guè à la Ribe. Pour le moment, c'est l'habitat générique qui est identifié. Des prospections printanières permetra de caractériser l'habitat élémentaire. Cet habitat était présent depuis longtemps sur le site.

Herbier de renoncules sur le Cher

2) Grottes à chauves-souris (8310)

Il ne s'agit pas d'un nouvel habitat mais plutôt d'une prise en compte d'un habitat existant et identifié au niveau des espèces.

Entrée d'une grotte à chauves-souris

 

Un chantier bénévole pour l'accès à la galerie des chiroptères

27/10/2017

Mercredi 25 octobre, 9 bénévoles français et hollandais se sont retrouvés au lieu-dit la Ribe pour réaménager l'accès à la galerie servant de gîte d'hibernation pour de nombreuses espèces de chauves-souris. Les travaux ont constitué à un débroussaillage de la végétation et une mise en sécurité de l'entrée avec évacuation des nombreux éboulis.

Encore un site restauré grace à la bonne volonté des passionnés de nature.

Les participants au chantier

Comité de pilotage du site

28/09/2017

Le Jeudi 21 septembre, le comité de pilotage du site Natura 2000 des gorges de la Tardes et de la vallée du Cher s'est réuni à la maison du peuple de Budelière sous la présidence de Madame VIALLE, Conseillère départementale. 23 personnes étaient présentes.

L’ordre du jour a été le suivant :

  • Suivi des habitats et des espèces
  • Contrats Natura 2000
  • Vie du site (activités de loisirs, tourisme, agriculture, infrastructures)
  • Animations réalisées
  • Perspectives d’avenir
  • Questions diverses

Le compte-rendu sera diffusé prochainement.

 

Grosse population d'Ecaille chinée en 2017

09/08/2017

Après plusieurs prospections durant les mois de Juin, Juillet et Août, nous avons constaté avec anthousiasme une explosion de la population de l'Ecaille Chinée, un papillon d'intérêt communautaire. Cet hétérocère arbore une robe blanche et rouge, striée de noir, et se démarque ainsi facilement des autres papillons. Une vingtaine d'indivius ont été vus, notamment au Gué de Sellat, mais surtout dans les prairies fleuries. Attirée par les plantes mellifères, on retouve souvent l'Ecaille chinée sur la menthe, les chardons, l'eupatoire chavrine ou encore le thym sauvage.

Ecaille chinée

 

 

Pêche électrique sur le Cher

28/07/2017

 

Le 4 juillet, le bureau d’études Aconit a réalisé une pêche électrique par sondage statistique sur une portion du Cher en amont du pont de Chambonchard. Cette opération fait partie du suivi du Cher pour la Directive Cadre sur l’Eau (DCE).

Deux poissons d’intérêt communautaire ont été capturés : la lamproie de Planer et le Chabot, avec des effectifs assez faibles.

Les résultats officiels arriveront à l’automne.

 

Chabot

Chabot (Espèce d'intérêt communautaire)

                             

Pêche éléctrique réalisée en amont du pont de Chambonchard

 

Sensibilisation des pêcheurs sur la retenue de Rochebut

 

28/07/2017

 

Devant les nombreux cas de stationnements des véhicules dans les milieux naturels et en dehors des zones prévues à cet effet, l’ONF et l’UPB viennent de lancer une campagne visant à sensibiliser les pêcheurs, notamment dans la zone de mise à l’eau de la presqu’île de Saint-Marien.

Un article est paru dans les éditions locales de la Montagne.

Un papillon est posé sur le pare-brise des véhicules mal stationnés avec le message suivant :

 

« Madame, Monsieur,

Votre véhicule est stationné en dehors des zones réglementaires aménagées. Vous êtes en infraction au regard des articles L.362-1 du code de l’environnement et R.163-6 du code forestier.

L’article L. 362-1 du code de l’environnement précise que « la circulation des véhicules terrestres à moteur est interdite en dehors des voies dans le domaine public routier de l’État, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur ».

Pour cette fois, il s’agit d’un avertissement qui pourra être suivi en cas de récidive d’une peine d'amende prévue pour les contraventions de la 5ème classe. »

 

Un chantier bénévole pour le sonneur à ventre jaune

28/07/17

Samedi 1er avril, une quinzaine de bénévoles se sont donnés rendez-vous à l’invitation de l’office national des forêts pour réaliser des travaux de débroussaillage sur l’habitat du crapaud sonneur à Ventre jaune. Espèce emblématique du site Natura 2000 des gorges de la Tardes et de la vallée du Cher (FR7401131), le sonneur à ventre jaune, Bombina variagata fait l’objet d’une attention particulière depuis 2005. Cet amphibien qui avait pratiquement disparu du site au début des années 2000 a vu son habitat réhabilité par la création de petites mares artificielles. Ce projet expérimental, mené par l’ONF, animateur du site et le Groupe Mammologique et Herpétologique du Limousin a été accompagné d’un suivi détaillé des populations. La dynamique de l’espèce est désormais relancée avec plusieurs centaines d’individus régulièrement observé sur la zone.

Le Conseil Départemental, nouveau propriétaire des lieux, a donné son accord pour entretenir cette zone régulièrement envahie par les ligneux. Sous la houlette de l’animateur du site, les jeunes bénévoles ont débroussaillé le site manuellement avec évacuation des rémanents hors de la zone. Une réussite pour une opération à renouveler

 

Chantier de bénévoles autour des mares à sonneurs

Les bénévoles du chantier

 

Préservons les chauves-souris


28/07/17

 

Le Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin, GMHL est une association de protection de la nature qui étudie, protège et communique sur les Mammifères, Reptiles et Amphibiens du territoire Limousin et ce depuis plus de 20 ans maintenant.

L’une des missions de notre association est de mieux connaître l’aire de répartition des différentes espèces pour mieux connaître leurs habitats de vie et mieux comprendre l’évolution de leurs populations. A ce titre, le GMHL est intéressé par toutes les observations de mammifères, de reptiles et d’amphibiens sur son territoire d’action.

Les chauves-souris font l’objet d’une attention toute particulière car elles sont particulièrement sensibles aux modifications de l’environnement et du paysage et représentent ainsi de bons indicateurs quant à la qualité de ces derniers.

Aussi, si vous êtes à même d’en observer dans votre habitation (grenier, cave, etc.) et/ou dans vos dépendances (souterrains, granges, etc.) ou si vous connaissez d’autres lieux où il est possible d’en observer en hiver et/ou en été (clocher d’Eglise, chapelle, pont, etc.), n’hésitez pas à nous contacter !

Vos observations sont très utiles et nous permettent d’avancer dans une meilleure connaissance de ce qui nous entoure pour une meilleure coexistence entre l’Homme et la Nature !

 

GMHL - Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin

ZA Moulin Cheyroux - 87 700 AIXE-SUR-VIENNE

05.55.32.43.73 - gmhl@gmhl.asso.fr - www.gmhl.asso.fr

Vous pouvez également utiliser la nouvelle plateforme de saisie en ligne : Faune Limousin. Facile d’utilisation, elle vous permet de renseigner vos observations naturalistes et de découvrir la biodiversité proche de chez vous ! http://www.faune-limousin.eu/

 

Comptage des chiroptères dans les sites d’hibernation

28/07/2017

 

Le 22 janvier, l’animateur du site a accompagné les experts naturalistes pour réaliser un comptage des nombreux sites s’hibernation : galeries, souterrains, …

95 spécimens ont été identifiés avec la répartition suivante :

- Petit Rhinolophe : 58

- Gand Rhinolophe : 28

- Barbastelle : 6

- Murin de Natterer : 2

- Oreillard : 1

On note une reprise des effectifs mais toujours une baisse du nombre d’espèces par rapports aux années 2007-2011.