Le Grand Rhinolophe, Rhinolopus ferrumequinum

Vous êtes ici

Grand Rhinolophe

Consulter l'extrait des cahiers d'habitats

Consulter la fiche de la DREAL Nouvelle-Aquitaine

Consulter le site de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel

Code Natura : 1304

Protection : oui

Liste rouge : Espèce vulnérable

Directive Habitats : Annexe 2, Annexe 4

Convention de Berne : Annexe 2

Description

Le Grand Rhinolophe est le plus robuste représentant de la famille des Rhinolophidés. Au repos dans les gîtes, il passe rarement inaperçu, avec sa silhouette sombre et trapue suspendue librement. Actif sur ses terrains de chasse, c'est un voilier puissant et souple, doté d'une envergure atteignant 40 cm. Occupe toute la France, y compris la Corse, et monte au moins jusqu'à 2.000 m en montagne. Il gîte dans les grottes, dans les caves et, en ce qui concerne les colonies maternelles, dans les combles des bâtiments. Grandes oreilles larges et pointues, ailes larges. Pelage laineux et épais, fauve grisâtre dessus, chamois dessous.

Longueur tête-tronc : 56 à 71 mm.

Queue : 30 à 43 mm

Envergure : 35 à 40 cm.

Poids : 16 à 30 g (moyenne 26 g)

Habitat

Lieux boisés à proximité des habitations ou des grottes. fFéquente des milieux boisés, des chemins en sous-bois, mais aussi des pâtures, des landes à callune et à fougère aigle, en sommet ou à flanc de colline.

Activité

Nocturne. Vol lourd, direct, entrecoupé de glissades, à faible hauteur (moins de 3 m au-dessus du sol). Vit en petits groupes en été. Hiberne de novembre à avril dans une caverne où une cave humide.

Reproduction

Gestation de 10 à 11 semaines en moyenne. Un seul petit par an. Naissance en juillet-août. Premier vol à 3 à 4 semaines et sevrage à deux mois. Longévité : jusqu'à 30 ans.

Alimentation

Grands insectes volants (papillons nocturnes, coléoptères).

Menaces

Espèce très vulnérable. Ses exigences dans les types de gîtes fréquentés en font une espèce très dépendante des activités humaines. L'emploi des pesticides a nettement contribué à la raréfaction de sa nourriture.

Comportement de l'espèce par rapport au site Natura 2000

Une colonie importante trouve dans la vallée de la Tardes toutes les conditions favorables à son développement :

La présence de milieux boisés traversés par les deux rivières, de lisières et de zones bocagères et de grands espaces agricoles sur les plateaux.

Une importante colonie se reproduit dans la tour de malaxage, sur la friche industrielle des mines d'or du Châtelet. Le projet de réhabilitation prévoit non seulement la conservation de la tour mais également la création d'un bâtiment spécialement conçu pour les chauves-souris.

Objectifs de gestion à long terme

Conservation de l’espèce

Suivi scientifique

Prise en compte de l'espèce dans le projet de réhabilitation des mines d'or du Châtelet

Consignes de gestion

La préservation d’habitats autour du gîte de reproduction est indispensable car les jeunes, lors de leurs premiers vols, doivent pouvoir rapidement trouver des terrains adaptés à leurs exigences.

En ce qui concerne le grand rhinolophe, c’est plutôt le maintient des gîtes qui doit faire l’objet de mesures.

Action de gestion dans le cadre du Docob

  • Aménagement des gîtes (ESP1)
  • Suivi des populations (S2)