Le Lucane cerf-volant, Lucanus cervus

Vous êtes ici

 

Lucane cerf volant - photo Laurent RIVIERE

Consulter l'extrait des cahiers d'habitats

Consulter la fiche de la Société Entomologique du Limousin

Consulter la fiche de la DREAL Nouvelle-Aquitaine

Consulter le site de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel

Code Natura : 1083

Protection : non

Directive habitat : Annexe 2

Convention de Berne : Annexe III

Description

Grand polymorphisme (taille, forme, dimension des mandibules et un dimorphisme sexuel).

Adulte mâle :

Le plus grand coléoptère d’Europe : 50 à 80 mm de long, noir luisant ou brun très foncé. Tête énorme, pourvue de mandibules rappelant des bois de cerf. Elytres bruns.

Adulte femelle :

Corps plus petit (25 à 50 mm). Tête bien plus réduite que chez le mâle, pourvue de mandibules courtes, robustes et noires.

Larve :

Sa taille peut atteindre 100 mm pour 20 à 30 g au maximum de sa croissance. Corps blanchâtre allongé, mou et obèse.

Reproduction

Le cycle de reproduction du lucane dure 5-6 ans.

Les œufs sont déposés à proximité des souches ou des vieux arbres. La larve forme une coque protectrice dans le sol. L’évolution des larves dure 4-5 ans.

La nymphose se produit dans cette coque à l’automne et l’éclosion avant l’hiver.

Les adultes sortent de la coque au moment du printemps. Leur durée de vie est limitée (1 mois souvent).

Habitat

Espèce de plaine (< 1 000m). Inféodée au forêts de chêne. Les adultes vivent sur les troncs des arbres, les larves dans de vieilles souches.

Activité

Dans le nord, activité plutôt crépusculaire et nocturne. Au sud, activité plutôt diurne. Le lucane vole en position oblique voire verticale.

Alimentation

Saproxylophage. Il joue un rôle important dans la décomposition du bois.

Menaces

Le dessouchage réduit l’habitat des larves.

L’élimination des arbres morts, du bois au sol, du bocage diminue ses sources de nourriture.

Comportement de l'espèce par rapport au site Natura 2000

Le lucane a été contacté à plusieurs reprises dans les terrains boisés : Sainte-Radegonde, ruisseau des Bains, rochers de Bord, Roches. Les forêts de chêne qui évoluent naturellement sur les pentes abruptes constituent un habitat privélégié pour ce coléoptère.

Objectifs de gestion à long terme

Conservation de l’espèce

Suivi scientifique

Consignes de gestion

Maintien de peuplements de chêne

Action de gestion dans le cadre du Docob

  • Suivi des populations (S1)