Le Murin de Bechstein, Myotis bechsteinii

Vous êtes ici

Murin de Bechstein - Photo Pascal DUBOC


Consulter l'extrait des cahiers d'habitats

Consulter le site de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel

Code Natura : 1323

Protection : oui

Liste rouge : Espèce vulnérable

Directive habitat : Annexe 2, Annexe 4

Convention de Berne : Annexe 2

Convention de Bonn : Annexe 2

Description

Grandes et larges oreilles. Pelage brun clair sur le dos, blanc sur le ventre.

Longueur tête-tronc : 41 à 53 mm.

Queue : 38 à 46 mm

Envergure : 22 à 24 cm.

Poids : 7 à 15 g (moyenne 11 g)

Habitat

Privilégie les forêts feuillues et les forêts mixtes humides ainsi que les bosquets et parcs avec points d'eau. N'abandonne le refuge qu'après le crépuscule. Les effectifs en hiver ne dépassent jamais 3 individus par site.

Activité

Vol lent et très agile. Ne vole qu'à basse altitude (en dessous de 5 m). Se nourrit essentiellement de papillons nocturnes.

Vit plutôt isolé. Se cache dans les trous d’arbres en été. Très difficile à observer.

Hibernation dans de petites fissures dans des cavités souterraines (grottes, mines, caves).

Espèce considérée comme très instable.

Reproduction

Assez mal connue.

Menaces

Espèce considérée comme rare dans nos régions. Son attachement pour les forêts feuillues âgées le rend très sensibles aux pratiques forestières.

Comportement de l'espèce par rapport au site Natura 2000

Un seul contact a été établi lors de l’inventaire. C’est une espèce très rare dont une seule colonie de mise bas est connue en Limousin.

L’espèce a été localisée à proximité du ruisseau de Chantemerle, à l’extrême sud du site.

Objectifs de gestion à long terme

Conservation de l’espèce

Suivi scientifique

Consignes de gestion

La conservation de l’espèce nécessite des mesures sylvicoles adaptées, en particulier le maintien de plusieurs îlots suffisamment vastes (au moins 30 ha : superficie moyenne annuelle exploitée par un individu en chasse), de parcelles âgées de feuillus (au moins 100 ans) sur l’ensemble du massif forestier. La notion de massif homogène d’une taille suffisante semble très importante : une colonie de 30 femelles exploite une superficie boisée de 250 ha aux environs immédiats de son gîte de mise bas.

Action de gestion dans le cadre du Docob

  • Aménagement des gîtes (ESP1)
  • Suivi des populations (S2)