Natura 2000 en chiffres

Vous êtes ici

Natura 2000 en Europe

Le réseau de sites européens représente :

  • 18,15 % de la surface terrestre du territoire de l’Union européenne
  • 6 % de la surface marine des eaux européennes
  • 5 572 zones de protection spéciale pour les oiseaux (ZPS)
  • 23 726 zones spéciales de conservation pour les habitats et les espèces (ZSC).

La directive Habitats faune flore répertorie :

  • 231 types d’habitats naturels
  • 1 563 espèces animales (536 espèces identifiées à l’annexe II de la directive)
  • 966 espèces végétales (658 espèces identifiées à l’annexe II de la directive).

Le réseau de sites français représente :

  • 12,9 % de la surface terrestre métropolitaine, soit 7 millions d’hectares
  • 33 % de la surface marine de la zone économique exclusive, soit 12 millions d'hectares
  • 1 776 sites, dont 212 sites marins : 402 zones de protection spéciales pour les oiseaux (ZPS) et 1 374 zones spéciales de conservation (ZSC)
  • 13 128 communes supports du réseau
  • 130 types d’habitats naturels d’intérêt communautaire (57 % des habitats naturels européens)
  • 94 espèces animales identifiées à l’annexe II de la directive Habitats faune flore (18 % des espèces annexe II)
  • 63 espèces végétales identifiées à l’annexe II de la directive Habitats faune flore (10 % des espèces annexe II)
  • 132 espèces d’oiseaux identifiées à l’annexe I de la directive Oiseaux (67 % des espèces annexe I)

Le réseau terrestre se répartit sur les milieux suivants :

  • 43 % de forêts ;
  • 29 % de prairies et landes ;
  • 20 % de zones agricoles cultivées ;
  • 4% d'habitats rocheux (roches nues, plages, dunes…);
  • 3 % de cours d'eau, tourbières et marais ;
  • 1 % de zones urbaines.

La gestion quotidienne des sites repose sur des mesures concrètes appelées contrats Natura 2000, mises en œuvre sur la base de documents d’objectifs (DOCOB). La quasi-totalité des documents d’objectifs ont été adoptés ou sont en cours de rédaction. Les contrats agricoles (appelés également mesures agro-environnementales) sont réservés aux agriculteurs. Les autres contrats Natura 2000 sont mis en œuvre par les acteurs suivants :

  • 44 % par des collectivités territoriales
  • 28 % par des associations
  • 16 % par des particuliers
  • 9 % établissements publics
  • 3 % par des entreprises.