La Loutre, Lutra lutra

Vous êtes ici

Loutre - Photo de Stéphane Raimond

Consulter l'extrait des cahiers d'habitats

Consulter la Fiche de la DREAL Nouvelle-Aquitaine

Consulter le site de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel

Code Natura : 1355

Protection nationale : oui

Liste rouge : Espèce en danger

Directive habitat : Annexe 2, Annexe 4

Convention de Berne : Annexe 2

Convention de Washington : Annexe 1

Description

Corps allongé, pattes courtes et épaisses, pieds entièrement palmés, longue queue très épaisse à la base et pointue à l'extrémité, tête plate, petites oreilles, museau court. Pelage ras, très épais, imperméable, brun foncé, à l'exception du museau, des joues et de la gorge qui sont brun clair ou gris blanc.

Longueur totale : 80 à 140 cm, dont 40 à 45 cm pour la queue

Hauteur au garrot : 30 cm

Poids : 5 à 12 kg. Les mâles sont plus grands et plus lourds que les femelles.

Habitat

La plupart des milieux aquatiques conviennent à l'espèce. Elle préfère les eaux douces, courantes ou stagnantes, mais fréquente aussi les eaux saumâtres et les côtes marines. La présence de végétation sur les berges est très importante. Elle habite les rivières de toutes tailles, les ruisseaux, torrents en montagne, les lacs, les étangs, les marais, les canaux.

Activité

Essentiellement nocturne, parfois active de jours dans les endroits calmes. Passe généralement la journée dans un terrier, plus rarement dans un buisson. Habituellement solitaire. Le domaine vital d'une loutre adulte s'étend sur 5 à 10 km selon les cours d'eau ; en zones de marais, il est de 20 à 30 km². Excellente nageuse, elle plonge très bien et peut demeurer sous l'eau pendant deux minutes. A terre, se déplace en trottant ou en galopant, le dos légèrement bombé. Effectue de longs déplacements nocturnes pouvant atteindre 15 km par nuit. Délimite son domaine en déposant ses crottes, à forte odeur de poisson appelées "épreintes", sur un rocher, une souche ou à la confluence de deux cours d'eau. Espèce très joueuse.

Reproduction

Une portée annuelle. Les accouplements et les mises bas ont lieu en toutes saisons. Les accouplements s'effectuent dans l'eau. Le terrier de reproduction ou "catiche", se trouve généralement dans la berge. La gestation dure environ 9 semaines. Les petits sont au nombre de 2 ou 3 et naissent aveugles. Ils nagent dès leur sixième semaine, sont allaités pendant 7 à 8 semaines, s'émancipent à l'âge de 5-6 mois et atteignent la taille adulte à 1 an.

Longévité : 12 à 13 ans.

Alimentation

Animaux aquatiques principalement. Les poissons représentent de 60 à 90 % du régime alimentaire de l'espèce. Celui-ci comprend, par ailleurs, des crustacés, des mollusque (escargots, moules), insectes, grenouilles, rongeurs et oiseaux d'eau. En fin d'été, mange également des baies. Une loutre consomme de 10 à 15 % de son poids par jour (500 à 1 800 g).

Menaces

Les effectifs de la population française sont passés de 50.000 individus au début du siècle à un millier actuellement. La loutre est menacée par la pollution des eaux, les campagnes d'empoisonnement aux anticoagulants contre les rongeurs aquatiques et la circulation routière.

Situation de l'epèce par rapport au site Natura 2000

Très discrète, la loutre est une espèce très rarement observée le long des cours d'eau du site. Elle signale sa présence par les épreintes qu'elle laisse sur des rochers ou sur les berges.

Un individu a été observé sur la retenue du chat-Cros. Un deuxième a été capturé, puis relâché, à Budelière en 2008.

Bien que rarement observée, la loutre est assez bien présente sur les cours d'eau dans le périmètre du site Natura 2000.

Objectifs de gestion à long terme

Conservation de l’espèce

Suivi scientifique

Consignes de gestion

Il s’agit essentiellement d’une préservation de la qualité de eaux et des berges de rivière (pollution, usage de produits phytosanitaires, etc.)

Action de gestion dans le cadre du Docob

  • Suivi des populations (S3)