Préserver les habitats naturels et les habitats d’espèces d’intérêt communautaire

Vous êtes ici

  • Laisser évoluer naturellement certains habitats

Certains habitats sont à l’abri de certaines agressions ou de pratiques qui pourraient remettre en question leur équilibre et leur existence. Il est important de les laisser évoluer naturellement.Actions de gestion prévue dans les 6 ans : aucune

  • Eviter la destruction ou la dégradation de certains habitats

Certains habitats naturels ou habitats d’espèces peuvent être menacés par des pratiques humaines. Il s’agit plus particulièrement des habitats suivants : 

Mégaphorbiaie riveraine

Il s’agit d’empêcher la destruction par les véhicules, notamment au niveau de la zone de pêche de Dorgues

Actions de gestion prévue dans les 6 ans :

Action HAB2 – Maîtrise de l’accès des véhicules motorisés en bordure de la Tardes

Hêtraie –chênaie collinéenne à Houx

Il faut éviter les coupes rases entraînant la dégradation de l’habitat. L’objectif est d’obtenir une gestion forestière en harmonie avec la préservation des habitats forestiers.

Actions de gestion prévue dans les 6 ans :

Action HAB1 – Gestion des habitats forestiers

Le programme d’aide à l’extension de la forêt publique mise en en place dans le cadre du contrat de Plan Etat/Région et appuyé par le Conseil Général de la Creuse est un outil de restructuration foncière qui peut renforcer la préservation des habitats d’intérêt communautaire. L’objectif est d’obtenir des unités de gestion pouvant supporter une gestion durable sur les habitats communautaires, en particulier la hêtraie à houx.

Les six espèces de chiroptères localisées sur le site

(Petit Rhinolophe, Grand Rhinolophe, Grand Murin, Murin de Beischtein, Murin à oreilles échancrées, Barbastelle)

Les zones de chasse ne sont pas menacées mais les gîtes de reproduction risquent de disparaître, en particulier ceux identifiés sur le site de l'ancienne mine d'or du Châtelet (hors site Natura 2000). Les acteurs concernés se sont réunis pour rappeler la nécessité d’identifier les gîtes et d’intégrer des mesures de substitution (construction de gîtes artificiels le cas échéant) dans le projet de réhabilitation du site. Une autorisation de pénétrer sur le site doit être délivrée par les services chargés de la gestion des anciennes mines.

Actions de gestion prévue pour les 6 ans :

Action ESP1 – Aménagement et restauration de gîtes à chiroptères dans le périmètre du site

Aucune action hors du site mais un souhait d’une prise en compte des gîtes dans le projet de réhabilitation des mines d’or du Châtelet

Les zones de reproduction du sonneur à ventre jaune

Le comblement naturel et l’envahissement par la végétation spontanée restreignent les zones de reproduction du sonneur. Des actions de restaurations permettent de redonner une dynamique à une population en déclin sur le site jusqu’en 2006.

Action ESP7 – Réhabilitation des sites de reproduction du sonneur à ventre jaune

  • Eviter la fermeture de certains habitats

Les landes sèches et les mégaphorbiaies riveraines sont deux habitats concernés par l’envahissement naturel par les ligneux. Si pour les mégaphorbiaies, le problème ne se pose pas à moyen terme, il est préoccupant pour les landes où le pâturage a cessé depuis de nombreuses années.

Actions de gestion prévue dans les 6 ans :

Action HAB3 – Réhabilitation de landes sèches

Action HAB4 – Entretien de petites parcelles de landes sèches