le Murin à Oreilles Echancrées, Myotis emarginatus

Vous êtes ici

Murin à oreilles échancrées - Photo Pascal DUBOC

Consulter l'extrait des cahiers d'habitats

Consulter le site de l'Inventaire National du Patrimoine Naturel


Code Natura : 1321

Protection : oui

Liste rouge : Espèce vulnérable

Directive habitat : Annexe 2, Annexe 4

Convention de Berne : Annexe 2

Convention de Bonn : Annexe 2

Description

Oreilles assez grandes et échancrées sur le bord postérieur, ailes larges. Pelage long et légèrement laineux, brun-roux dessus, brun clair dessous.

Longueur tête-tronc : 45 à 55 mm

Queue : 34 à 45 mm

Envergure : 25 à 28 cm

Poids : 8 à 15 g (moyenne 10 g)

Habitat

Lieux boisés et buissonnants, parcs. Exploite de préférence les sous-bois de feuillus (chêne, aulne, saule) souvent en bord de rivière mais aussi en lisière de bois. Capture principalement les diptères et les araignées. L’espèce est très spécialisée sur les forêts feuillues mâtures et âgées à strate buissonnante (sous-étage). Elle exploite également la strate herbacée des milieux forestiers ouverts, tels que les clairières, les allées forestières et les rivières bordées d’arbres. La sélection d’un terrain de chasse semble aussi être conditionnée par la présence de nombreuses cavités naturelles dans les arbres, car elles sont indispensables à l’espèce pour gîter dans la journée.

Activité

Crépusculaire et nocturne. Vol rapide et très agile à hauteur moyenne (de 1,5 à 5m au dessus du sol). En été, gîte dans les greniers et certaines grottes, souvent en compagnie de rhinolophes. Hibernation dans des grottes ou des caves.

Vit plutôt isolé. Se cache dans les trous d’arbres en été. Très difficile à observer.

Hibernation dans de petites fissures dans des cavités souterraines (grottes, mines, caves).

Reproduction

Un seul jeune par an, capable de voler à 4 semaines. Accouplement en automne et au printemps. Gestation de 50 à 60 jours.

Menaces

Espèce considérée comme rare en Limousin. Son attachement pour les forêts feuillues âgées le rend très sensibles aux pratiques forestières.

Comportement de l'espèce par rapport au site Natura 2000

L'espèce n'avait pas été localisée lors des inventaires préalables à la rédaction du document d'objectifs en 2003. A été observée la première fois en période estivale en 2006 lors d'une inspection à proximité des anciennes mines d'or du Châtelet (bâtiment administratif). Le murin à oreilles échancrées est régulièrement observé depuis tant en période estivale qu'en hibernation.

Les effectifs sont faibles. Hiberne avec d'autres espèces.

C'est souvent le dernier à quitter les gîtes d'hibernation.

Objectifs de gestion à long terme

Conservation de l’espèce

Suivi scientifique

Consignes de gestion

Préserver son habitat

Action de gestion dans le cadre du Docob

  • Aménagement des gîtes (ESP1)
  • Suivi des populations (S2)